Les salles et salons des Tuileries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Les salles et salons des Tuileries   Lun 10 Mai - 7:36

Salons

Des salons, il y en a des dizaines aux Tuileries. Il serait bien impossible de tous les décrire. Et cela est sans compter les diverses salles qui leur font juxtaposition. Vous pouvez vous imaginer dans ces salons, il vous suffit de mettre l'emplacement de votre topic entre crochets [ ].

Salle du Conseil

Cette salle est ornée de murs rouges, de colonnes et de pilastres en stuc jaune de Sienne, aux chapiteaux dorés, d’une frise en grisaille, rehaussée d’or, et d’un plafond peint par Gérard, représentant la bataille d’Austerlitz. Rambuteau nous montre l’Empereur sortant d’une séance du Conseil d’État. En chemin, il cause de la séance et de ce qu’il a à faire; il traverse ainsi les Grands Appartements. Dans cette salle, ne l’oublions pas, s’élabore le Code Napoléon.


Salon du Premier Consul

Ancien salon Blanc, il est appelé ainsi à cause d'une tapisserie d'après Gros, représentant Bonaparte en uniforme rouge qui passe en revue la garde consulaire. La boiserie est dorée; les voussures décorées de grisailles du XVIIe siècle. Au milieu, un vase de Sèvres sur un socle. Le jour, six grandes fenêtres éclairent la pièce, rôle repris par des lustres, des appliques et des torchères, le soir.


Salon d’Apollon

Dominé par un grand tableau de Lebrun, représentant le dieu du Soleil au centre des Muses, ce salon est l'ancienne antichambre du cabinet de Louis XIV. Le plafond est le même que celui de cette époque (1668). Les meubles majestueux, en bois doré, recouverts de lampas rouge et blanc, y datent du grand roi. Mais des sièges modernes et commodes se joignent aux lourds fauteuils du XVIIe siècle, car c'est le seul des salons d'apparat qui soit utilisé quotidiennement.


Galerie de Diane

Cette galerie s'étend jusqu'au pavillon de Flore et n'a pas moins de six fenêtres. Son plafond à compartiments, peint de scènes mythologiques, date de Louis XIV. Mais à cause de sa fonction d'entrepôt au XVIIIe siècle, l'Empereur dut la rénover, raison pour laquelle elle vient d'ouvrir à nouveau. Ses murs sont tendus de tapisseries des Gobelins. Elle n'est meublée que de consoles et de banquettes rouges, alignées le long des murs; on y voit deux vases égyptiens de près de trois mètres. À ses deux bouts s'élèvent de gracieuses colonnes de stuc; près de l'entrée, du côté du salon Louis XIV, sous une arcade de jaspe et devant un grand miroir, il y a un portrait de la reine Hortense et du vice-roi Eugène. Lors des soirs de bals, c'est dans cette galerie qu'on dresse le buffet.


Salle de la Paix

Il s'agit d'une galerie que traversent les invités les soirs de bals. C'est une vaste salle rectangulaire en pilastres qui possède dix fenêtres sur la cour. Au centre du panneau du foond, une cheminée surmontée d'un grand portrait de l'Empereur; à l'extrémitié méridionale (vers la Seine) deux colonnes formant un petit portique sous lequel on a placé une statue de la Paix en fonte d'argent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Le Bal de l'Empire :: Tuileries, faste impérial :: Salons -