Les Artistes [15/15]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Les Artistes [15/15]   Sam 12 Juin - 12:16




Les peintres
et écrivains



Ces hommes et ces femmes qui créent un monde meilleur bien qu’imaginaire sont aussi indispensable que les soldats. Ils créent une propagande impériale qui sert la France et deviennent célèbres grâce à elle. Peintres, sculpteurs, écrivains, ils sont tous à la poursuite d’un idéal au-delà des nuages. Ils sont la véritable âme d’une Cour qui n’a pas la raffinement de celle de Versailles.

Les personnages en rouge sont pris, ceux en italique sont réservés.
•Mademoiselle Georgefeat Taylor Momsen
•Mademoiselle Marsfeat Miranda Kerr
•Marceline Desbordesfeat Emma Watson
•Constance Mayer feat Marion Cotillard
•Jacques-Louis David feat Ian McKellen
•Carle Vernet feat Ralph Fiennes
•Anatole Vernet feat Jean-Baptiste Maunier
•Horace Vernet feat Tom Felton
•François-René Chateaubriand feat Ryan Philippe
•Ludwig Wichmann feat William Moseley
•Adrien Auger feat Zac Efron
•Jean-Auguste Ingres feat Tom Wellin
•Jean-Baptiste Isabey feat Alexander Skasgard
•François Gérard feat Hayden Christensen
•Alexandre Fragonard feat Henry Cavill



Dernière édition par Napoléon Bonaparte le Sam 25 Déc - 13:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: Les Artistes [15/15]   Mar 15 Juin - 5:21

libre ; réservé ; pris


(c) Queen


    Jacques-Louis David
    ft. Ian McKellen
    • 58 ans
    • Premier peintre impérial
    Jacques-Louis David est le peintre par excellence de Napoléon. Très admiré et encensé par tous, ses tableaux illustre la splendeur de l'Empire et son style néoclassique en met plein la vue. David est un homme grand, un sage dont les choix politiques sont aussi avisés que les conseils et dont la compagnie est recherchée autant par les apprentis peintres que les plus grands hommes de la cour impériale. Passionné par la peinture, il l'est également des relations humaines et se plaît en compagnie des femmes accomplies et cultivées.
    Napoléon Bonaparte : L’Empereur est son héros. Depuis la bataille de Lodi, David admire celui qui était alors un général. Il peint pour lui et sait que son futur et son immortalité lui sont liés. Il ne manque pas de louer l’Empereur à ses élèves et de multiplier les toiles pour la grandeur de son mécène.
    Fortunée Hamelin : Cette femme incroyable, superbe, épanouie et magnifique est tout simplement intouchable, même pour le plus renommé des peintres. David l'observe constamment et il partage avec elle une amitié précieuse. Il s'inspire de ses traits pour peindre les visages des plus belles femmes et chacune de ses oeuvres est un hommage à Fortunée Hamelin.
    François Gérard : David considère que Gérard est l'un de ses meilleurs élèves, l'une de ses meilleures réussites. Il aime beaucoup le talent de l'artiste, mais également la personnalité de l'homme, avec qui il entretient une relation amicale profonde.
    Constance Mayer : Eh bien! Jamais les femmes ne peindront aussi bien que les hommes, car le merveilleux monde de l'art pictural est réservé à la gente masculine. Non? Pourtant, cette Mayer est douée, très douée... et malgré les préjugés sexistes de David, il ne peut s'empêcher d'admirer le travail de Constance. Mais partagerait-il sa table pour autant?


libre ; réservé ; pris


(c) Fanny


    Carle Vernet
    ft. Ralph Fiennes
    • 48 ans
    • Peintre historique
    Fils du Grand Vernet, il ne « traîne pas son nom, il le porte », selon les mots de l’Impératrice. Ce peintre militaire est un homme de grand talent et d’honneur. Il cherche à faire reconnaître son travail et à être un des peintres préférés de l’Empereur. Père de deux fils contraires, il tente de faire connaître son fils légitime, tout en fuyant son enfant adultérin.
    Céleste Vannereau : Lorsqu’il va à la Maison Dussault, Carle Vernet demande toujours Céleste. Il adore la manière dont elle lui est soumise. À faire trop de courbettes dans sa vie de courtisan, il aime que la jeune femme se plie à ses moindres désirs. Il la trouve jolie, calme et propre. C’est pour ainsi dire sa préférée.
    Mathilde Dussault : Mathilde est la prestigieuse patronne de la Maison Dussault et Carle Vernet doit s’avouer que s’il va à cette maison close plutôt qu’à une autre, c’est seulement pour voir la magnifique Mathilde. Il la convoite. Il aimerait tant qu’il soit également possible de l’acheter pour une nuit ou pour une vie.
    Anatole Vernet : Erreur de jeunesse! La mère de cette erreur, une plantureuse danseuse d’Opéra lui a fait du charme un soir. Et neuf mois plus tard, Anatole est né. Né… Bon, Carle aurait pu jurer qu’il aurait pu être plus urgent de lui faire construire un cercueil qu’un berceau. Vingt années plus tard, il le pense toujours. Ce jeune garçon, pourtant plein de talent, qui semble toujours sortir d’un hôpital, il le fuit comme la peste. Ce n’est pas qu’il fait honte, mais qu’il a légèrement peur de ce grand corps efflanqué qui traîne certainement la mort derrière lui…
    Horace Vernet : Il a certainement du talent, mais il ne l’utilise pas de la bonne façon. Qu’importe comment Carle tente de lui faire comprendre ce garçon refuse de l’écouter. Pourtant, Carle est fier de son fils. Il est fort, astucieux et intelligent. Par contre, Horace n’est certainement pas un ange. Son père doit toujours le sortir de ses problèmes. Un jour, il est persuadé que cela rejaillira sur son talent.


libre ; réservé ; pris


(c) Bribri


    Anatole Vernet
    ft. Jean-Baptiste Maunier
    • 20 ans
    • Peintre, Élève et assistant de David.
    Bon niveau et motivation demandés
    Fils illégitime du peintre Carle Vernet, il est laissé aux soins de sa mère Louise-Philippine-Joséphine Rolandeau, une danseuse, qui s’inquiète trop de sa gloire pour s’en occuper. On le laisse donc chez une nourrice, qui l’éduque en campagne jusqu’à ses seize ans. C’est alors qu’il monte à Paris, prenant une chambre dans une partie extrêmement pauvre de Montmartre, entre comme élève chez David et s’inscrit à l’université en droit parce qu’il faut bien gagner sa vie. Muni d’une santé fragile, phtisique, ses amis artistes le voit déjà comme un romantique, mais d’un romantisme sombre, bien proche de ce que fut plus tard le symbolisme. Se battant pour vivre, il passe son temps à espérer devenir un grand peintre.
    Horace Vernet et lui ont probablement leur place au panthéon des pires ennemis. Issus du même père, tous les deux cherchent à se faire une place dans le monde artistique. Anatole, qui a manifestement plus de talent que son demi-frère, n’a pas la possibilité de l’exploiter et Horace aime bien lui mettre des bâtons dans les roues. Si Anatole boit, c’est à cause des ennuis que lui cause Horace.
    Hortense de Beauharnais : Si Anatole a une admiratrice, il s’agit bien de la Reine de Hollande, qui s’institue comme sa mécène. Croyant profondément à son talent, elle lui commande plusieurs toiles. Anatole aime beaucoup les nombreux talents que possèdent la Reine et ne manque pas de la conseiller sur ses dessins et ses aquarelles. Il espère seulement lui cacher le plus longtemps possible son état d’indigence.
    Perceval Gifrelet : Voisin de chambre d’Anatole et étudiant comme lui, ils sont d’excellents amis. Anatole le voit comme son frère et il n’est pas rare qu’il se confie entièrement à lui, notamment pour ses ennuis avec Horace. Perceval est son plus fidèle allié contre les mauvais coups du demi-frère. Anatole fait souvent les devoirs de son ami contre quelque argent. S’il le fait, ce n’est pas par faiblesse, mais parce que les notes de son ami ne sont pas suffisantes à le faire passer dans la prochaine année.
    Ludwig Wichmann : La toile qu'il devra prochainement exposé au Louvre représente un jeune Romain nu brandissant l'épée pour défendre sa patrie, thème largement exploité et apprécié de l'Empire. Mais ce que tous ignorent, c'est que le modèle de ce joli garçon est Ludwig Wichmann, compagnon d'Anatole chez David. Lui-même n'est pas au courant de cet hommage.


libre ; réservé ; pris


(c) Sterling


    Horace Vernet
    ft. Tom Felton
    • 17 ans
    • Peintre
    Bon niveau et motivation demandés
    Fils légitime du grand peintre, Horace suit les traces de son père. S’il a du talent, il est réellement très superficiel. Son père critique l’absence d’émotion de ses toiles. Fort de la célébrité de son père, Horace mène déjà une vie dissolue, se permettant des gamineries idiotes que tous lui pardonnent. Cherchant à se faire remarquer, il brise les lois et joue avec la vie des autres. L’ennui, c’est que son père est toujours là pour cacher ses frasques et le faire travailler sur ses toiles.
    Anatole Vernet : Fils illégitime de son père, il lui a manifestement pris tout le talent. Il a vu les toiles qu’il fait et les déteste pour leur beauté. Par tous les moyens que lui souffle sa terrible imagination, il s’ingénie à détruire ce que son frère fait ou est. S’il trouvait un moyen de le tuer sans qu’il ne fut suspecté, il le ferait, mais l’ennui, c’est que le tout Paris est au courant de leurs hostilités violentes.
    Mademoiselle George : La maîtresse de Lucien Bonaparte et de l’Empereur ne peut qu’exciter les sens d’un jeune homme aussi orgueilleux qu’Horace. Il est tombé sous son charme lorsqu’elle jouait Cléopâtre au Théâtre-français. La demoiselle, trop heureuse de son statut de favorite, refuse les avances d’Horace, mais celui-ci décide de ne pas abandonner l’idée de l’avoir dans son lit; il l’aura, par tous les moyens possibles!
    Nicolas Oudinot : Nicolas étant un garçon extrêmement intelligent, Horace aime bien échafauder des plans diaboliques avec lui. Il a toujours la meilleure idée. Ils s’entendent à merveille et font les quatre cents coups ensemble. Horace apprécie le frère comme la sœur et s’il aime mieux aller chez Nicolas que chez lui, ce n’est que pour Marie-Louise. Après les cours, ils se retrouvent souvent pour boire et aller dans les maisons closes. Mais Horace commence à trouver que Nicolas s’éloigne un peu de lui, ces derniers temps. A-t-il découvert qu’il espionnait sa sœur en cachette?
    Marie-Louise Oudinot : C’est en traînant chez Nicolas qu’il a rencontré sa charmante sœur. Et depuis son image ne quitte pas son esprit. S’il veut mademoiselle George, c’est pour le prestige, pour son expérience. Quant à Marie-Louise, Horace ne sait exactement quels sont les sentiments qu’il a à son égard. Il ne peut se résoudre à prononcer le terrible mot « Amour ». Il fait mine de l’ignorer, mais il lui envoie des lettres anonymes et se promène devant l’hôtel Oudinot dans la nuit. À ceux qui lui demandent, il attend Nicolas…



Dernière édition par Napoléon Bonaparte le Sam 25 Déc - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: Les Artistes [15/15]   Mar 15 Juin - 5:31

libre ; réservé ; pris


(c) Leilla


    Jean-Baptiste Isabey
    ft. Alexander Skasgard
    • 39 ans
    • Miniaturiste
    Homme secret et sérieux en apparence, le grand miniaturiste est un quelqu’un possédant une double vie, fréquentant les milieux pauvres et estudiantins de Paris. Il renseigne l’Empereur sur ces milieux et lui suggère des moyens pour enrayer la pauvreté.
    Charles de Bade : Seigneur! On lui avait commandé une miniature du grand-duc pour offrir en cadeau de mariage, alors Jean-Baptiste l'avait tout simplement peinte. Quelle crise lui avait offert Charles de Bade en découvrant l'ampleur de son nez! Décidément, il était un homme immature qui ne reconnaissait même pas ses propres défauts. Jean-Baptiste n'en avait cure!
    Carlotta Gazzini : L’Empereur a demandé à son miniaturiste de faire un portrait de sa jeune maîtresse. Isabey s’est exécuté, mais avec gêne. Après tout, l’Empereur est un homme extrêmement jaloux. Mais Carlotta a su le mettre à l’aise. Isabey a passé des beaux moments avec la jeune femme, voudrait beaucoup la revoir. Mais ne sachant où l’entraîneraient ses sentiments, il préfère s’abstenir pour éviter la colère de l’Empereur.
    Angélique Saulnier : Oui, il était possible d'être l'âme soeur de quelqu'un sans partager avec cette personne une relation intime ou sentimentale. Angélique et Jean-Baptiste en étaient la preuve. Amis depuis l'enfance, ils s'aiment et seraient prêts à mourir l'un pour l'autre.
    Thérésa Tallien : Isabey revenait de Saint-Marcel lorsque Thérésa s’est jetée sur lui, en l’embrassant. Elle mouvait son corps d’une telle façon que Isabey, malgré ses bonnes intentions, n’a pas su résister. Maintenant, la Merveilleuse se prétend la maîtresse du miniaturiste, qui n’a aucune attirance pour elle en temps normal… Il la connaît tant qu’il ne lui est pas difficile de voir que la Tallien prépare un sale coup!


libre ; réservé ; pris


(c) Infinity Back


    Mademoiselle George
    ft. Taylor Momsen
    • 19 ans
    • Actrice
    Enfant capricieuse et adorable, Marguerite Weimar est devenue une magnifique jeune femme dont la beauté n’égale que l’ambition. Et elle sait exactement comment y parvenir. Elle n’a qu’à séduire l’Empereur et sa gloire est assurée. Mais pour parvenir à l’immortalité, il faut parfois faire taire son cœur.
    Horace Vernet : Lorsque Horace Vernet vient dans sa loge lui porter des roses et qu’il s’éclipse avec un timide sourire, Mlle George se sent faiblir. Elle repousse ses avances car elle est l’amante de l’Empereur. Il ne faudrait pas le tromper! Mais la tragédienne s’avoue ne pas être insensible aux charmes du jeune homme, dont elle parle aux autres membres de la troupe comme d’un admirateur secret.
    Ludwig Wichmann : C'est un secret de famille! Marguerite, à quatorze ans, sa célébrité devenant croissante, a eu le plaisir d’être sculptée par Ludwig. Elle en est immédiatement tombée amoureuse. L’ennui, c’est qu’il s’avéra qu’il était son cousin. En effet, le père de Ludiwg et la mère de Marguerite étaient frère et soeur. Du coup, Marguerite s’est forcée pour ne pas avoir de sentiments pour lui. Aujourd’hui, elle l’évite, car elle ne sait pas comment elle réagirait face à lui
    Germaine-Agnès de Pérignon : Un soir aux Tuileries, l’Empereur a fait l’honneur d’accorder une danse à Mlle George. Mais alors qu’ils allaient sortir pour se retirer dans la chambre impériale, Germaine-Agnès est sortie de nulle part et a demandé une danse à l’Empereur qui s’est exécuté. Depuis, Mlle George n’a pas reparlé à l’Empereur. Son avenir était assuré sans cette peste de Pérignon! L’ambitieuse actrice se jure de détruire cette ingénue!
    Mademoiselle Mars : Cette Anne-Françoise a la protection de l’Empereur! Pour Marguerite, voilà qui est inadmissible. La Comédie, quel genre vulgaire! Et le jeu d’actrice de Mars est déplorable! Tant que la Mars partagera la célébrité des théâtres parisiens, Marguerite ne pourra jamais avoir le haut du pavé. Autant la détruire immédiatement… Et pour cela, l’ambitieuse et machiavélique mlle George a un plan parfait. Il suffit de l’impliquer dans un scandale trop gros pour elle!


libre ; réservé ; pris


(c) Fay


    Mademoiselle Mars
    ft. Miranda Kerr
    • 27 ans
    • Actrice
    La grande actrice, travaillant davantage la Comédie que la Tragédie, est digne des plus grands auspices par son talent. Protégée de l’Empereur, elle a une place de choix dans les femmes riches célibataires de Paris. Sa beauté, sa richesse et son talent lui permettent de faire toutes les folies que les reines et les princesses ne pourraient avouer rêver.
    Louis Bonaparte : Elle ose de l’avouer : elle trouve le Roi de Hollande très attendrissant et extrêmement séduisant. Elle n’attend que le bon moment pour tomber dans ses bras et ce moment est celui ou il lui aura offert un château en province et des bijoux de la Couronne.
    Mathilde Dussault : Anne-Françoise cache un grand secret et une seule autre personne est au courant de ce dernier. Il y a quelques années, elle a été la favorite de la Maison Dussault. Aujourd’hui, elle est la plus grande comédienne de Paris. Si Mathilde venait à dévoiler son secret, ce serait fini d’elle…
    Mademoiselle George : Mlle Mars sait que Paris est trop petit pour elle et son ennemie. L’Empereur ne peut les protéger toutes les deux… La haine de l’ambitieuse n’a pas de limite et il ne s’agirait que d’une seule erreur pour que la vie de mlle Mars bascule à tout jamais. Malheureusement, un scandale est prévisible… Si la George peut trouver ce que cache son passé, Anne-Françoise serait mieux de partir de Paris à tout jamais!
    Anastasia Moscovitch : Les contraires s’attirent. Mlle Mars a rencontré Anastasia au théâtre, alors qu’elle remplaçait une collègue aux arrangements musicaux. Elles ont immédiatement sympathisé. Il est vrai qu’il est difficile de résister au charme et à la douceur de la Russe. Il n’est pas rare qu’on les voit se promener main dans la main dans les rues après la fermeture du rideau. Qui sait ce qu’elles se racontent? Derrière les éventails, on raconte une relation défendue par Dieu


Pour l'actrice Mademoiselle Lange, voir les Merveilleuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: Les Artistes [15/15]   Mar 15 Juin - 5:52

libre ; réservé ; pris


(c) Herjuliwiiii


    François Gérard
    ft. Hayden Christensen
    • 36 ans
    • Portraitiste officiel de la Cour et ancien élève de David
    Lorsqu’on passe sa vie à peindre les gens, on ne peut que les connaître. Gérard a, par ses portraits, découvert la véritable nature humaine. Ses modèles se confient même souvent à lui pendant les séances de pose. Il sait presque tout sur chacun. Mais il s’en moque. Gérard n’attend pas beaucoup de la vie. Il ne veut que partir à Rome, retrouver une fille qu’il a jadis aimé.
    Jacques-Louis David : François sait qu'il fait la fierté de son maître et il en est lui même très fier. Qu'espérer de mieux qu'exceller dans un art qui est également sa passion? Avec David, il entretient une relation amicale et leurs conversations sont intenses, profondes et très intéressantes.
    Adèle Duchâtel : La pauvre jeune femme a difficilement vécu la fin de sa relation avec l’Empereur et Gérard observe tout cela d’un œil, bien qu’impartial, tout de même un peu critique. Car elle ne va pas en rester là et il connaît bien tous ses plans… Devrait-il l’empêcher d’agir? Car si sa vengeance tombe à l’eau, elle pourrait bien tomber encore plus bas.
    Jean-Nicolas Corvisart : Gérard connaît probablement aussi bien l’esprit des gens que Corvisart connaît leur santé. Bien que la psychologie soit plus obscure que la médecine, les deux hommes aiment pourtant bien s’apprendre des choses sur l’une ou l’autre de ces disciplines connexes.
    Stanislav Heleniak : Alors que François est un homme d’ordinaire tolérant, le caractère de Stanislav le pousse vraiment à bout. Si on lui avait demandé de peindre le polonais, il l’aurait fait avec un visage fermé, rude et obscure, car c’est ce qu’il dégage. Invités au même repas, une dispute a éclaté entre eux sur le sujet de l’importance de l’Art et depuis ce temps, ils se détestent ouvertement.


libre ; réservé ; pris


(c) White Rabbit


    Alexandre Fragonard
    ft. Henry Cavill
    • 26 ans
    • Peintre et Élève de David
    L’enfance d’Alexandre fut tout ce qu’on peut rêvé. Quand son père peignait des scènes grivoises, le petit garçon allait se prélasser près des modèles nus. En vieillissant, il ne perdit aucunement sa passion et incarna parfaitement l’esprit libertin des toiles de son père, avec une inconscience sortant directement du Directoire. Fragonard ne vit maintenant que pour son bon plaisir et sous la couverture de peintre historique, il peint des toiles érotiques qui donneraient des évanouissements à beaucoup.
    Louis Bonaparte : Si Fragonard trouve un homme risible, il s’agit bien de Louis Bonaparte. On ne peut faire moins logique. Il déteste son épouse, mais dès qu’il prend quelqu’un à lui glisser un compliment, il en devient fou de jalousie. C’est par pur amusement qu’il courtise facticement Hortense. Mais il faut avouer que fâcher les maris est un de ses passes-temps favoris.
    Jean-Auguste Ingres : Fragonard aime beaucoup Ingres, parce qu'il aime à se dire qu'il lui apprend à savourer les vrais plaisirs de la vie. Son ami ne connaît pas la chair et l'alcool, alors qu'Alexandre les adore. Il faut bien que quelqu'un le sorte de sa torpeur, ce mystérieux et fameux artiste!
    Oksanna Volonska : Oksanna n'est qu'une femme de plus. Oui, elle est très jolie et oui, elle est incroyablement séduisante, mais elle n'est qu'une femme, et Alexandre peut toutes les avoir. Et comme il se refuse à elle, il sait qu'elle le désire. Oh, certes, il la désire, mais plus encore, il l'aime. Et Alexandre ne met pas dans son lit les femmes qu'il aime.
    Elrina De La Funte : Elrina, cette étrange espagnole va-nu-pied qui se prend pour une apothicaire a voulu l'empoisonner! Il ne sait pas ce qu'elle a pu mettre dans sa soupe, alors qu'elle prenait place à côté de lui lors d'un dîner, mais il sait qu'il a passé une sauvage nuit au cabinet. Depuis, il se méfie grandement d'elle. Et de tout le monde... car qui a payé pour qu'elle mette cette potion dans sa soupe? Et surtout, quel charme cette potion était sensé opérer sur lui?


libre ; réservé ; pris


(c) Sweet Tabasco


    Marceline Desbordes
    ft. Emma Watson
    • 20 ans
    • Actrice et Poétesse
    En 1806, Marceline n'est qu'à l'aube de sa brillante carrière d'écrivaine. N'ayant encore rien publié, on connaît pourtant déjà sa plume et les quelques vers qu'elle a écrits et récité lors des salons ont été très appréciés. Néanmoins, elle préfère se consacrer pour l'instant à sa carrière d'actrice et fréquente Talma, Mademoiselle Mars et bien d'autres personnalités à qui elle restera attachée. Drôle, vive et distrayante, Marceline et également profonde et touchante. Elle aime la vie urbaine et les nuits de Paris.
    Augusta-Amélie de Bavière : Lorsqu’on l’a engagée pour rédiger des vœux de mariage, Marceline se retrouve devant une jeune femme, toute timide, qui ne sait absolument rien des choses de la vie, et encore moins sur les choses du mariage. Si seulement elle pouvait lui faire découvrir diverses choses loin des Tuileries avant ces noces!
    Claire Esnault : Marceline est peut-être encore jeune, elle est brillante et les petites intrigues de la cour ne lui échappent pas. Lorsqu’elle a surpris un regard entre Talleyrand et la petite Claire Esnault dans un bal, elle a tout de suite compris l’emprise qu’il avait sur elle et la colère de la camériste. Elle s’est donc liée d’amitié avec elle, lui assurant que la vengeance était à la portée de main… par les mots.
    Daphnée de Gouges : Marceline admire grandement Daphnée, cette pionnière qui a tant d’affinités avec elle. Toutes deux souhaitent une carrière dans un domaine qui est théoriquement réservé aux hommes, Daphnée le droit et Marceline la littérature. Se souviendra-t-on d’elles des siècles plus tard?
    François-René de Chateaubriand : Marceline aime beaucoup François-René, qui la conseille et la guide dans l'apprentissage de son art. Elle s'inspire des idées qu'il lui donne et il agit en quelque sorte comme son mentor. Leur amitié est très forte.


libre ; réservé ; pris


(c) Jane


    Constance Mayer
    ft. Marion Cotillard
    • 30 ans
    • Peintre
    Constance est une femme digne, au port noble et à la conduite irréprochable. Passionnée par son art et surtout par son professeur, elle n'affiche jamais sa relation avec ce dernier en public, afin de rester à l'abri des rumeurs et des reproches. Douce, aimante et généreuse, elle prend soin des gens qu'elle aime et ne souhaites blesser personne.
    Julie Clary : Alors que la famille impériale se réjouit du travail d’autrui, Constance n’est admirée que par Julie Clary. Elle est son plus fidèle soutien et sait que si on commence à parler d’elle, c’est à cause de la Reine de Naples.
    Jacques-Louis David : Bien sûr, Constance admire le travail du grand maître David. Mais comment pourrait-elle aimer un homme qui ridiculise son travail parce qu'elle est une femme? Bon... il ne ridiculise pas son oeuvre, mais quand même, elle sait qu'il la regarde de travers quand elle fait un salon.
    Kirsten Hansen : Kirsten est entrée dans l’atelier de Constance avec une détermination qui a fait claquer la porte en bois massif. Bien que l’artiste cherche à être reconnue comme véritable peintre historique, il lui faut bien faire quelques portraits pour survivre et Kirsten pouvait payer. Constance a donc fait son portrait en comprenant à quel point la jeune danoise était certaine d’être reçue à la cour comme une reine… Elle sera grandement déçue. Et si elle a besoin de réconfort, Constance l’accueillera à bras ouverts.
    Gustav Burgmeister : Constance rentrait chez elle après une journée à l’atelier. La nuit était tombée et elle se sentait suivie… Quand un homme l’avait attaquée en lui mettant main sur la bouche et bras derrière le dos. Gustav lui avait fait signe de se taire. « Ils sont là… Ils nous cherchent… » avait-il murmuré. Il lui avait vivement conseillé de rentrer au plus vite et après l’avoir raccompagnée à sa porte, il s’était enfui. Constance a été très ébranlée et a peint un tableau sur cet homme qui se titre « Protéger des illusions ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: Les Artistes [15/15]   Sam 25 Déc - 11:01

libre ; réservé ; pris


(c) Leeloo


    François-René de Châteaubriand
    ft. Ryan Philippe
    • 38 ans
    • Écrivain
    Il y a quelques années, durant le Consulat et au début de l'Empire, Châteaubriand n'osait pas se prononcer sur les affaires politiques, préférant se consacrer à la littérature et à l'écriture de ce qui allait devenir l'oeuvre centrale du romantisme français. Mais aujourd'hui, les choses ont un peu changé. Comment rester indifférent face à un dirigeant qui assassine les innocents sans preuves ni témoins? René, qui avait auparavant l'estime de Napoléon et qui le servait fidèlement, n'a pu supporter la condamnation du duc d'Enghien. Aujourd'hui, il se consacre aux voyages et à l'écriture des Martyrs et des Mémoires d'outre-tombe.
    Élisa Bonaparte : S’il y a une relation contradictoire à Paris, il s’agit bien de celle entre Chateaubriand et Élisa Bonaparte. Depuis l’exécution du duc d’Enghien, l’écrivain déteste ouvertement l’Empereur et a démissionné de son poste. C’est pourquoi il doit voir sa maîtresse en secret, car nul doute que si l’Empereur l’apprend, la guillotine attend Chateaubriand.
    Thérésa Tallien : Ayant été interdite à la Cour en raison des soupçons de Napoléon à son égard, Thérésa est devenue une figure intrigante aux yeux de François-René. Il aime les discussions qu’il a avec elle et tente de la convaincre avec ses idées, en lui racontant son indignation face aux agissements de l’Empereur. Il souhaite qu’elle se rallie à lui et ne dirait pas non à un peu d’affection de sa part…
    Élie Decazes : À un homme qui adore les mots correspond bien un autre homme qui adore les mots. Maître du texte, Châteaubriand s’entend très bien avec Decazes et tous deux ont des conversations enflammées sur le monde et la vie, conversations difficiles à suivre pour ceux qui ne sont pas les amies des lettres… Car la sophistication de leur langage en impressionne plus d’un!
    Marceline Desbordes : À 20 ans, Marceline a déjà montré beaucoup de talent pour l’écriture. Il n’est que normal qu’un homme comme Châteaubriand s’intéresse à elle, en tant que collègue et ami. Elle lui demande souvent conseil et aide pour répéter un rôle ou terminer un poème et il se plaît à lui rendre service.


libre ; réservé ; pris


(c) Infinity Back


    Ludwig Wichmann
    ft. William Moseley
    • 18 ans
    • Sculpteur et Élève de David
    Ludwig vient d’une famille modeste d’Allemagne. Très tôt, il a démontré un grand talent en sculpture en jouant avec sa nourriture. Ses parents ont travaillé très dur pour le faire admettre à une école d’Arts. Maintenant qu’il est l’élève du grand David et que son talent menace de lui apporter une gloire posthume, Ludwig vient d’apprendre que ses parents ont été tués par des débiteurs. Ces parents avaient tant payé pour ses études qu’ils en étaient morts ! Entre deux passages à l’atelier, Ludwig cherche à découvrir qui a pu faire une chose aussi horrible et rêve de se venger, malgré sa personnalité douce.
    Carlotta Gazzini : Il l’apprécie beaucoup. Il ne se souvient plus exactement quand il l’a rencontré. Dans un bal, durant une séance de pose? Ce qu’il sait, c’est qu’il adore la passion de Carlotta pour la vie et lui parler de tout et de rien. Mais il tente de ne pas trop s’attacher. Si jamais on venait à s’en prendre à la maîtresse de l’Empereur, Ludwig ne se le pardonnerait pas.
    Mademoiselle George : Dès l’âge de 14 ans, Mlle George faisait déjà parler d’elle. C’est la raison pour laquelle on lui fit faire un buste par Ludwig Wichmann. Il a immédiatement trouvé Marguerite charmante, mais sans plus. Lorsqu’elle demanda à l’épouser, leurs parents se virent obligés de leur reveler que les liens qui les unissait étaient plus que de l’amitié, mais également des liens de sang. Ils sont cousins! Ce que Marguerite ne sait pas, c’est que le père du sculpteur n’est pas certain d’être réellement son géniteur. Et s’ils n’avaient aucun liens de parenté, est-ce que leurs destins seraient différents?
    Jean-Auguste Ingres : Si quelqu’un trouve la raison de la mort de ses parents, c’est Ingres. Wichmann, dès son arrivée à l’atelier, s’est immédiatement attaché au peintre et le prend pour un grand frère. Un soir, devant une bouteille de scotch vidée, il lui raconta la mort de ses parents. Ingres a juré à son ami de découvrir la vérité derrière cet acte abominable.
    Astrid Saalfeld : Dès son premier bal à la Cour, Ludwig a dansé avec Astrid. En fait, Astrid s’est jetée sur lui. Elle était ivre. Elle fêtait on ne sait pas trop quel événement. Du coup, elle lui a fait des avances très claires et très physiques. Ludwig, gêné, s’est éloigné en balbutiant une excuse. Cependant s’il est parti, ce n’est pas parce qu’il ne voulait pas serrer la jeune femme contre lui, mais parce qu’à son oreille, elle a murmuré le nom de Lucien Bonaparte…


libre ; réservé ; pris


(c) Sterling


    Adrien Auger
    ft. Zac Efron
    • 19 ans
    • Peintre, graveur et Élève de David
    Né dans les bas fonds d'un quartier mal famé, personne n'aurait cru que le fils Auger deviendrait élève du grand David. Pourtant, sa détermination et son talent l'ont toutefois conduit plus haut que lui-même n'aurait espéré aller et pour lui, Paris est réellement la capitale du monde. C'est pour cette grandeur qu'il continue de peindre, car la gloire l'attire bien plus que l'art en soi. Son esprit vif, rempli d'humour et de fougue fait de lui un jeune homme d'agréable compagnie.
    Élisa Bonaparte : Il l’apprécie beaucoup, comme une grande sœur. Elle croit davantage en son talent que lui-même. Mais il doit avouer que s’il peint, ce n’est guère pour l’Art mais pour la gloire que cela pourrait lui donner. Élisa le sait et tente de le motiver à peindre par divers moyens, dont poser nue pour lui.
    Anne de Moncey : David étant un maître exigeant et occupé, peindre le portrait de la fille d’un maréchal n’était que le dernier de ses soucis. C’est donc Adrien qui a hérité de ce boulot, qui devait soi-disant compter pour un exercice. Il a trouvé bien amusante la jeune Anne, qui l’a distrait toute la durée de son travail en lui racontant les milles histoires qu’elle a lues dans les livres. Il a bien envie de la revoir.
    Aimée-Clémentine de Grouchy : Adrien est peut-être un peintre qui adore l’éther et l’absinthe et qui a souvent l’air dissipé et ailleurs, il n’est pas stupide pour autant. Ayant rencontré Aimée-Clémentine au marché, il lui a longtemps fait la cour et de la voir dans les bras d’un escroc italien qui l’entraîne dans le crime lui est insupportable. Comment la sortir de là, puisqu’elle est aussi coupable?
    Hugues de Cambacérès : Hugues et Adrien n’ont pas le même métier, les mêmes origines ou les mêmes ambitions… mais il ont le même caractère. Ils se sont rencontrés quand, un soir où on ne leur avait offert aucun toit, ils s’apprêtaient tous deux à dormir dans un parc à la belle étoile. Ils se sont si bien entendus qu’il n’ont pas dormi de la nuit …


libre ; réservé ; pris


(c) SE


    Jean-Auguste Ingres
    ft. Tom Welling
    • 26 ans
    • Peintre et Élève de David
    Ingres, c’est le grand peintre, mais aussi une personne secrète et mystérieuse. Il n’est pas rare qu’il part quelques jours sans en parler à personne. C’est dans ses disparitions qu’il tire l’inspiration pour ses toiles. Nonchalant et paresseux, il passe son temps à ronchonner contre ce qu’on lui demande de faire à l’atelier. Ce n’est pas sa faute, il ne dort presque jamais!
    Ludwig Wichmann : Le jeune élève de David est comme son petit frère. Il l’aime encore davantage lorsqu’il sait comment sont décédés ses parents. Ingres a juré à son ami de découvrir la source de cette tragédie.
    Anastasia Moscovitch : La jolie diva est une enfant prodige, et chacun dans leur art respectif se ressemble en quelque sorte. Après l'avoir admirée à l'opéra, il n'a eu qu'une seule envie : faire de la belle Anastasia sa muse. Comment résister à la possibilité d'immortaliser une telle pureté?
    Mademoiselle George : Oh bien sûr, elle sait qu'il existe. Comme plusieurs, elle le connaît par son nom et par son oeuvre, mais lui, il la connaît bien plus. Excellent observateur, il ne se lasse pas de la voir jouer au théâtre et oui, un jour, il lui déclarera son amour... mais pas maintenant. Il a bien trop peur d'avoir le coeur brisé.
    Alexandre Fragonard : Si Ingres est un homme parfois lassé, parfois lent et fatigué, Alexandre est l'ami qui le dynamise en le traînant pratiquement partout. S'il n'était pas là, Ingres passerait à côté de maintes expériences que l'on dit "formatrices"!


_________________


    Comment puis-je comprendre ce que je suis, alors que je suis la France?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Les Artistes [15/15]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Le Bal de l'Empire :: Aux Portes de Paris :: Personnages Prédéfinis -