Caroline Bonaparte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Tell me who you are...
Messages : 10
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Désirs: J'aimerais jouer un rôle politique en France
Secrets: Je n'en ai pas spécialement...
MessageSujet: Caroline Bonaparte   Ven 13 Aoû - 6:51

Caroline Bonaparte
Feat._____ Jennifer Decker

  • Age : 24 ans

  • Titre ou métier : Grande-duchesse de Berg et Princesse française

  • État social : Soeur cadette de Napoléon et épouse de Joachim Murat

  • Origines : Corse


« Qu’une danse emporte ma vie »
Maria-Annunziata Bonaparte dites "Caroline" fut née à Ajaccio le 25 mars 1782. Elle fut baptisée le même jour car elle était de base constitution et il y avait des risques pour qu'elle ne survive pas. Elle était la troisième et dernière fille de Charles Bonaparte et de Maria Letizia Ramolino, et leur avant-dernier enfant, le dernier étant Jérôme Bonaparte.
Pendant son enfance, sa famille ayant peu d'argent, elle reçut une éducation rudimentaire dans un couvent de religieuses, et a dut travailler comme couturière. A l'époque ce travail lui était d'une nécessité absolue pour pouvoir vivre et aider sa famille mais aujourd'hui, elle considère ce travail comme une humiliation. D'ailleurs lorsque quelqu'un lui evoque cette periode de sa vie, Caroline n'hesite pas à repondre :

- Veuillez s'il vous plait, ne pas époquer une periode indigne de la vie d'une princesse.
En juin 1797, Napoléon Bonaparte fit venir sa famille à Mombello, où Caroline, 15 ans, assista le 14 juin au mariage de ses sœurs Élisa et Pauline. Lors de leur voyage de noces dans les lacs italiens, Caroline fit la connaissance de Joachim Murat, fringant aide de camp de Napoléon âgé de 30 ans, dont elle tomba amoureuse, et cette amour fut résiproque. Caroline se confira d'ailleurs à ces soeurs en disant.

- Jusqu'à présent, je ne pensais pas qu'il était possible d'aimer un homme en l'ayant simplement apperçu du regard...

Grand séducteur, soupçonné d'avoir eu une liaison avec Joséphine de Beauharnais, Murat ne fut d'abord pas accepté par Napoléon comme prétendant pour sa sœur.
Napoléon estimait également que l'éducation de Caroline était insuffisante, c'est pourquoi il l'envoya en 1798 au pensionnat de jeunes filles de Madame Campan à Saint-Germain-en-Laye. Caroline y eut pour camarades, notamment, Hortense et Stéphanie de Beauharnais ; Hortense, en particulier, devint son amie. Après la fin de la campagne d'Égypte, Napoléon invita Caroline et Hortense chez lui pour participer aux réceptions qu'il donnait ; Caroline y rencontra à nouveau Murat. À l'approche de Brumaire, Caroline fut renvoyée au pensionnat. Elle le viva assez mal. Etant follement amoureuse de Maurat, elle aurait voulu l'epouser imédiatement. La séparation fut douleureuse, comme le montre cette phrase issue d'une lettre de Caroline à Maurat.

- Mon tendre, qu'il est difficile de vous quittez. La vie va me parraitre bien vide sans vous. J'espère vous revoir bientôt pour que mon coeur bat à nouveau.


Après le coup d'État du 18 brumaire, Murat se rendit en personne chez Madame Campan pour annoncer la nouvelle à Caroline. Cette dernière en était folle de joie.

- Je suis doublement heureuse de cette évènement puisque c'est de vous que je l'apprends et mes yeux ont le bonheur de revoir les vôtres.

Cependant, Napoléon était toujours réticent à l'idée de marier sa sœur à Murat ; il envisagea de la donner au général Jean-Victor Moreau. Mais celui étant déjà fiancé à Mademoiselle Hulot, Napoléon finit par donner son consentement à Murat.
Le 18 janvier 1800, le contrat de mariage fut signé en présence de la famille et Caroline reçut une dot. Le 20 janvier, le mariage civil fut célébré à Mortefontaine. Le couple s'installa à l'hôtel de Brionne et, le 27 mai, Napoléon leur fit don d'une partie du domaine de Villiers.
Caroline était aux côtés de Joséphine quand l'attentat de la rue Saint-Nicaise les manqua de peu. Caroline était alors enceinte de son premier fils, Achille, mais sa grossesse ne fut pas remise en cause. La jeune femme et les medecins eurent cependant très peur pour le bébé.

- J'espère que Dieu ne me prendra pas l'enfant que je porte. Je l'aime déja tellement et je ne veux pas que l'ont m'en prive déja avant sa naissance.


Caroline ne quitta d'ailleurs pas sa chambre jusqu'à l'accouchement.
Pour la naissance d'Achille le 21 janvier 1801, Caroline reçut de son mari des cadeaux qui provenaient du tribut de l'armistice de Foligno le 27 février 1801. Murat lui fit envoyer ces cadeaux mais ne put rentrer de Toscane, où Napoléon lui ordonna de rester.
En avril, Caroline fut autorisée à rejoindre son mari à Florence. En juillet 1801, Murat fut nommé général en chef des armées de la République cisalpine, et fut chargé de préparer l'arrivée des souverains du royaume d'Étrurie, Louis et Marie-Louise, qui furent accueillis le 2 août 1801 au Palazzo Vecchio de Florence.
Envoyés par la suite à Milan, Caroline et son mari revinrent à Paris pour la naissance de leur second enfant, Letizia. Ils se marièrent à l'église le 4 janvier 1802, en même temps que Louis Bonaparte et Hortense de Beauharnais.
Entre 1802 et l'été 1803, Caroline séjourna alternativement à Paris et à Milan, où elle reçut plusieurs personnalités de France et d'Italie, organisant pour eux des dîners et des spectacles. Elle y accoucha d'ailleurs le 16 mai d'un petit garçon prénommé Lucien.
Le 23 août 1803, les Murat revinrent à Paris. Joachim Murat fut nommé par Napoléon gouverneur de Paris et commandant de la première division militaire. Caroline en fut d'ailleurs très fière.
En avril 1804, Caroline s'opposa vivement à l'adoption par Napoléon de Napoléon Louis Charles Bonaparte, fils d'Hortense de Beauharnais, alors que ses propres enfants n'avaient ni titre ni terre.
Caroline était une assez bonne mère avec ces enfants. Elle s'en occupant énormement en les aimant sincèrement.

- Mes enfants sont ma plus grande source de joie, disait-elle

Elle se préocupait énormement de leur avenir, qu'elle espérait grand et glorieux à l'image de leur oncle Napoléon.
Le 18 mai 1804, à la proclamation de l'Empire, les frères de Napoléon prirent le titre de princes impériaux, mais rien de particulier n'était prévu pour ses sœurs. Jalouse de voir ses belles-sœurs porter le titre de princesses impériales, Caroline accabla Napoléon de plaintes ; il finit par céder et conféra à Caroline, Pauline et Élisa le titre d'altesses impériales.
À la naissance de sa fille Louise, le 22 mars 1805, Caroline reçut de Napoléon la permission et l'argent pour faire l'acquisition du palais de l'Élysée. Avec son mari, elle fit restaurer le palais qui était en mauvais état, et le décora d'œuvres d'art.
Murat se rendit à Vienne pour y livrer bataille le 1er décembre 1805, et Caroline le rejoignit peu de temps après. Elle assista au mariage d'Eugène de Beauharnais avec la princesse Augusta-Amélie de Bavière, fille du Grand Électeur, les 13 et 14 janvier 1806.
Caroline s'entent relativement bien avec toute la famille impériale. Elle admire son frère Napoléon sincèrement mais n'est pas toujours d'accord avec ces idées et ces choix. Elle l'aime c'est certain mais lui reproche de ne pas l'aimer suffisament en retour ou du moins de ne pas lui donner suffisamment de responsabilitées politiques, ni de titres et terres. Elle lui reproche également de pas lui confier suffisament de "secrets" sur la vie politiques et sur les affaires de l'Empire. Pour y remedié, Caroline utilise Claire Esnault, sa dame d'honneur qu'elle manipule afin qu'elle espionne son frère. Mais la princesse la recompense en retour en lui donnant énormement d'argent.
Malgré quelques désaccords et certaines jalousies entre elles, Caroline aime assez ses soeurs Elisa et Pauline. Celles-ci lui reprochent souvent d'avoir fait un mariage d'amour et Caroline leur envie leurs titres et terres. Cependant les trois soeurs s'apprecient quand même mais ne sont pas les meilleures amies du monde pour autant.
La Princesse n'est pas du tout proche de sa mère. Elle lui reproche notamment de ne pas l'aimer suffisamment et de ne pas s'être occuper d'elle lorsqu'elle était petite et de l'avoir par dessus tout obliger à travailler comme couturière, n'hesitant pas à le lui dire en face.

- Vous ne m'avez jamais aimer comme une mère doit aimer son enfant. Pour vous, je n'étais rien d'autres qu'une personne invisible qui vous ramenait de l'argent.

Caroline reproche aussi à sa mère de ne pas aimer Josèphine, l'épouse de Napoléon. Caroline en ait très proche. Elle l'a considère même comme sa propre soeur, voir comme une mère qu'elle aurait aimer avoir. Les deux belles-soeurs se soutiennent mutuellement. Elles sont toujours d'accord l'une avec l'autre. Elles ont même une ennemie commune : Juliette Recamier qu'elles aimeraient à tout prix chasser de la Cour et lui rendre la vie impossible. La raison est qu'elles sont jalouses de sa beauté et tous les hommes qui l'a courtise.

- Cette femme est une vrai sorcière avec les hommes à qui elle jette des sorts. J'ose esperer que nous la chasseront très vite de la Cour.


Caroline considère également la fille d'Hortense comme sa soeur comme en témoigne ces paroles.

- Hortense vous êtes de loin la seule vrai soeur que je possède. Je vous aime tellement.

La Princesse a pour meilleure amie Madame Junot. Elle est très protectrice avec cette derniere et reproche à son époux de l'a trompé n'hesitant pas à le lui dire franchement et à essayer de le séduire pour montrer l'attitude de celui-ci à son épouse.


« Qu’elle est belle quand coule son rimmel »
Caroline est ce qu'on peut appeler une belle femme. Elle est sans doute même l'une des plus belles femmes de la Cour de Napoléon Ier. Sans être pour autant une femme très sensuelle, c'est une jeune femme fort séduisante. Elle possède beaucoup charme par sa fière allure. Sans être très grande, elle est surtout fort mince. Elle possède un corps de plutot bonne taille. Ces mains sont fines et très douces, ainsi que ces bras et ces jambes. Elle possède une peau d'une blancheur parfaite et sans aucun defauts. Ces ports sont parfaits. Son visage est une claireté et une pureté incomparable. Son sourire est magnifique. Sa bouche n'est ni trop fine, ni trop épaise. Ces fins surcils recouvre des yeux d'un noir si envoutant qu'on pourrait se noyer dans son regards. Ces cheveux sont lisses et noir tout comme ces yeux. Il lui arrive jusqu'au milieu du dos. Cette cheveulure et ces yeux noirs donne à la princesse un air mystérieux qu'elle n'hesite d'ailleurs pas à mettre en valeur. Le seul point faible du physique de Caroline est son nez qu'elle trouve trop grand.


« Que vois-je, Madame, vous rendrais-je écarlate?»
Caroline est une femme à la personnalitée assez complexe et parfoit contradictoire. Elle possède une forte personnalitée, étant très franche et très bavarde, n'hesitant pas à dire tout ce qu'elle pense de façon très ouverte. Cependant Caroline reste une personne sensible, qui peut ressentir mal les choses lorsque quelqu'un la critique ou ne lui accorde pas ce qu'elle désire. La princesse a besoin de se savoir reconnue pour les talents et les qualitées qu'elle possède. Elle aime se sentir utile et avoir du pouvoir. Avoir des titres et des terres est pour elle la preuve d'être une personnalitée importante (étant la soeur de l'Empereur, elle se considère comme telle) et avoir du pouvoir. La jeune femme a aussi besoin de se sentir aimer. Un amour dont elle croit toujours être en manque, notamment à cause de sa mère qui ne s'est jamais beaucoup interressée à elle. Caroline comble cet amour par les enfants qu'elle a eu en essayant d'être la meilleure possible. La princesse est également une personne fort cultivée, qui aime se divertir, s'amuser et être coquette.


« J’avais rêvé d’une autre vie… »
S'il y a bien quelque chose que Caroline regrette dans sa vie, c'est d'avoir dû travailler comme couturière au cours de sa jeunesse pour pouvoir recevoir une éducation dans un couvent de religieuses et aider sa famille à vivre. A l'époque, elle considèrait ce travail comme un devoir et une obligation. Aujourd'hui elle le perçois comme une humilliation qu'elle tient surtout sa mère pour responsable. Elle reproche également à celle-ci de ne l'avoir jamais aimer suffisament. La princesse souffre beaucoup du manque d'amour maternelle. Elle ne veut pas être comme sa mère avec ses enfants. D'ailleurs elle est très proches de ces derniers et rêve qu'ils y ait à l'image de leur oncle Napoléon, une vie semblable. Caroline aimerait que ces enfants ait un chacun un trône en Europe ou des titres prestigieux. D'ailleurs Caroline, elle-même rêve d'avoir un trône. Evidemment elle ne veut pas voler celui de son frère mais rêve d'être reine quelque part en Europe. Elle semble déçu que pour l'instant Napoléon ne semble pas décider à lui offrir de tels préstiges.

Les tuileries vous attendent, aurez-vous le courage de vous y rendre?

« Ange ou libertine? »
Caroline est tombée amoureuse de Maurat alors qu'elle n'avait que 15 ans et lui 30. Ils se sont rencontré pour la première fois en 1797. Un coup de foudre eut immédiatement lieu entre les deux jeunes gens. Ils ne purent se marier que trois ans plus tard en 1800. Entre temps, Caroline ne s'interressa jamais à un autre homme, malgré de son frère lui présenta d'autres prétendants. La jeune fille attendit le mariage pour le faire... Et elle demeura toujours fidèle à son époux après cinq ans de mariage. Ceci est reciproque. Maurat est très amoureux de son épouse et lui demeure fidèle. Cependant malgré que la jeune femme aime toujours tendrement son mari, elle commence petit à petit à se lasser de lui. Il ne lui faudra pas beaucoup pour succomber à la tentation et prendre un amant. Elle ne veut guère d'une relation sérieuse et qui dure mais seulement se divertir...


« Royaume ou Empire? »
Caroline est bien évidemment en faveur de l'Empire et soutient Napoléon. La princesse a très peu connu la monarchie, étant née en 1782. Elle ne pas peut vraiment comparée les deux régimes. Cependant avoir un frère comme Empereur de la France est un avantage pour elle. Caroline espère en tirer profit pour obtenir des faveurs. C'est à dire des terres et des titres, aussi bien pour elle que pour ses enfants et pourquoi pas des courronnes mêmes ! Bien évidemment Caroline sait parfaitement bien que si les rois revenaient aux pouvoirs, elle n'aurait pu rien à espéré. Etant une Bonaparte, Louis XVIII l'a chasserait elle et les siens.


«Fidèle ou comploteuse?»
Comme déja évoqué précédement, Caroline protège la courronne de Napoléon et cela avant tout dans son propre interêt et celui de ces enfants. Cependant elle considère que son frère l'a tient beaucoup trop écarté des affaires de l'Empire, la princesse paye sa dame d'honneur, Claire Esnault afin que celles-ci espionne l'Empereur (très souvent de porte à porte) et sache ces faits, gestes et projets. Ceci fonctionne très bien puisque Napoléon ne se doute de rien. Caroline ne complote évidemment pas contre son frère. Elle veut simplement proteger ses interêts.



Pardonnez-moi, je n’ai pas bien saisi.

Nom/pseudo : Kristina
Age : 19 ans
Présence sur le forum: tous les jours
Code du forum : (caché dans le règlement) A vrai dire, je l'ai lu plusieurs fois et je ne suis pas sûre du code. Je dirais "le code de Napoleon" mais en être certaine.
Quelque chose à rajouter : //


Dernière édition par Caroline Bonaparte le Mar 17 Aoû - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: Caroline Bonaparte   Dim 15 Aoû - 6:49

Bonjour Caroline,
nous aurions aimé une présentation un peu plus romancée qu'encyclopédique. Si vous pouviez seulement décrire vos liens à renfort de dialogues et de pensées de Caroline, ce serait parfait. Décrire l'état qu'elle se sent quand elle est près de Murat, comment elle est fière que son frère devienne Empereur, etc. Il vous serait possible de décrire tout cela de manière plus personnelle et rendre le tout beaucoup plus vivant. Aucun problème sur le reste, il vous suffit juste de jouer de la plume pour romancer le tout et décrire la vie personnelle de Caroline en dehors de sa condition de princesse. Peut-être placer une ou deux scènes en privé. Ce ne sont que des pistes, évidemment, vous pouvez intégrer d'autres éléments à votre présentation. Quant aux autres catégories, il n'y a rien à modifier. Le tout est excellent.
Je vous laisse modifier et je reviendrai voir la version finale lorsque vous aurez terminé. Postez un message à la suite de celui-ci quand vous aurez terminé pour m'avertir. Il nous tarde de jouer avec vous; tâchons de ne pas trop perdre de temps avant que je m'apperçoive que vous avez terminé =)

Bien à vous,
N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 10
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Désirs: J'aimerais jouer un rôle politique en France
Secrets: Je n'en ai pas spécialement...
MessageSujet: Re: Caroline Bonaparte   Mar 17 Aoû - 2:51

Je viens de rajouter quelques phrases que dit Caroline a plusieurs etapes de sa vie ou évoquant ces sentiments sur tels ou tels personnes. Je dois bien avoué que je n'étais pas très inspirée pour faire. J'espère que cela conviendra. Comme vous l'avez dit et cela est juste, je suis habitué à faire des mini-biographie encyclopedique. Surtout que je lis enormement de livres d'Histoire.

Je suis desolée de ne pas l'avoir fait plus tôt mais je n'ai pas eu le temps pour des raisons personnelles.

Je vous remercie de m'avoir rajouter au groupe de la famille impériale et j'espère jouer très bientôt avec vous Smile

Caroline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 154
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Avouer mon terrible secret à Mademoiselle de Manseau...
Secrets: J'aime comme un fou la femme que j'ai poussée dans les bras de mon pire ennemi.
MessageSujet: Re: Caroline Bonaparte   Mar 17 Aoû - 16:55

Votre présentation est validée avec plaisir, très chère!

Merci d'avoir retravaillé votre histoire, nous apprécions la motivation dont vous faites preuve. Au plaisir de partager un sujet avec vous bientôt!

Bien à vous,

Charles
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baldelempire.forumactif.com
avatar
Tell me who you are...
Messages : 10
Date d'inscription : 12/08/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Désirs: J'aimerais jouer un rôle politique en France
Secrets: Je n'en ai pas spécialement...
MessageSujet: Re: Caroline Bonaparte   Mar 17 Aoû - 23:43

Merci beaucoup monsieur
Je me ferais également un plaisir de partager un sujet avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Caroline Bonaparte   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Le Bal de l'Empire :: Aux Portes de Paris :: Présentez-vous à l'Empereur  :: Présentations validées-