La Noblesse Impériale [15/17]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: La Noblesse Impériale [15/17]   Mar 15 Juin - 6:11




La Noblesse
impériale



Cette nouvelle caste est issue de la soldatesque et n'y voit aucun mal. Ils profitent de leur richesse comme si tout leur était du. La plupart, anciens révolutionnaires, profitent du luxe et font acte d’autant d’ostentation que la cour de Marie-Antoinette. À la différence qu’eux, ils ont donné leur sang pour en arriver là, pour s’extirper du caniveau pour grimper jusqu’aux Tuileries. Leurs femmes et leurs enfants peuvent être des pestes comme des anges. Ce qui importe est qu’ils ont leur morceau de paradis et ne voudrait l’échanger pour rien au monde.

Les personnages en rouge sont pris, ceux en italique sont réservés.
Éléonore Denuelle de La Plaignefeat Coco Rocha
•Adèle Duchâtel feat Hilary Duff
•Carlotta Gazzinifeat Selena Gomez
•Élisabeth de Vaudeyfeat Natalia Vodianova
•Germaine-Agnès de Pérignon feat Sasha Pivovarova
•Marie-Josèphe de Pérignonfeat Gemma Ward
•Anne de Moncey feat Dakota Fanning
Laure Junotfeat Gemma Arterton
•Marie-Louise Oudinot feat Kaya Scodelario
•Ernestine de Grouchyfeat Emily Browning
•Aimée-Clémentine de Grouchyfeat Rachel Hurd-Wood
•Charles-Maurice de Talleyrand feat John Malkovich
•Élie Decazes feat Jackson Rathbone
•Joseph Fouché feat Hugh Laurie
•Jean-Nicolas Corvisart feat Anthony Hopkins
•Nicolas Oudinot feat Logan Lerman
•Alphonse de Grouchy feat Daniel Radcliffe





Dernière édition par Napoléon Bonaparte le Sam 25 Déc - 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: La Noblesse Impériale [15/17]   Mar 15 Juin - 6:25

libre ; réservé ; pris


(c) Coclico


    Éléonore Denuelle de la Plaigne
    ft. Coco Rocha
    • 19 ans
    • Maîtresse de l'Empereur
    Bon niveau et motivation demandés
    Éléonore est une jeune fille de bonne famille et a reçu l'éducation du pensionnat de Madame Campan, tout comme les soeurs de Napoléon et les femmes de la noblesse impériale. Mariée l'année dernière à un escroc, elle s'est retrouvée seule quand on l'a jeté en prison et c'est son amitié avec Caroline Bonaparte qui lui permit d'entrer aux tuileries comme lectrice. Ambitieuse, amoureuse, passionnée et très séduisante, tous les feux sont présentement sur elle... son ventre n'a-t-il pas un peu enflé depuis quelques semaines?
    Napoléon Bonaparte : Amante de Murat qui l’a recommandé à son beau-frère, c’est ainsi qu’Éléonore devint maîtresse officielle. Elle aime Napoléon de toute son âme et en fait presque une religion. Défendant bec et ongles sa place, elle pourrait gagner en prestige.
    Juliette Récamier : Cette femme distinguée et admirable est sa protectrice, il semblerait. Napoléon ne serait pas très content de savoir qu'elles se fréquentent, mais Juliette distrait Éléonore en l'entraînant à diverses soirées. Il est bon d'avoir au moins une amie à la cour... et une amie avec autant de renommée ne peut qu'aider à sa cause, non?
    Adèle Duchâtel : Éléonore est consciente de la haine que lui porte l’ancienne maîtresse de l’Empereur. Elle doit s’avouer qu’elle n’est pas rassurée en sa compagnie, car parfois, un éclat sanglant passe dans ses paupières. La jeune femme ne sait pas exactement ce qu’Adèle prépare, mais elle se tient sur ses gardes. Elle demande même à son impérial amant d’envoyer le mari de cette vilaine personne aux confins du monde connu pour s’en débarrasser.
    Florian Kaczmarczyk : Éléonore est jeune et dans la société que l’on exige rigide de l’Empire, elle pourrait bien s’ennuyer. Fort heureusement pour elle, Florian est là pour la divertir. Il a toujours une réplique mordante aux lèvres ou une nouvelle danse à montrer à la favorite. Évidemment, Napoléon n’aime pas qu’un jeune homme aussi séduisant que Florian tourne autour d’Éléonore. L’amitié, il n’y croit pas dans une telle situation. Éléonore tente donc de garder son fidèle ami près d’elle tout en lui évitant le courroux impérial.


libre ; réservé ; pris


(c) Midnight


    Adèle Duchatel
    ft. Hilary Duff
    • 24 ans
    • Ancienne maîtresse de l'Empereur
    C'est encore une fois Murat, en faisant croire qu'elle était sa maîtresse à lui, qui poussa la belle Adèle dans les bras de l'Empereur. Leur liaison secrète avait été si passionnée, romantique, excitante... les baisers volés, les regards complices, les sourires... Adèle était réellement amoureuse de Napoléon et quand Joséphine mit fin à leur liaison après en avoir appris la nature, son coeur s'était brisé. Elle aurait presque préféré être exilée de la Cour, afin de n'avoir pas à assister à l'ascension des autres maîtresses qui vivaient le même rêve que celui qu'elle avait vécu deux ans plus tôt... Mais on l'avait gardée aux Tuileries. Depuis ce temps, elle tente de se distraire dans les bals mais folle de jalousie, son principal objectif est de faire tomber toutes les femmes qui s'approchent de l'Empereur.
    Julie Clary : Si sa relation avec l’Empereur est terminée, c’est grâce à Julie Clary, qui l’a dénoncé à Joséphine. Quelques mois de plus et Adèle aurait pu devenir la favorite de l’Empereur, si elle lui avait donné un enfant. Par un terrible coup de destin, cet avenir lui a été retiré, reléguant Adèle à son rôle de courtisane. Depuis, elle jure de se venger. Cela ne restera pas impuni!
    Éléonore Denuelle de La Plaigne : Éléonore est celle qui lui a dérobé sa vie rêvée. Adèle sait qu’elle ne lui pardonnera jamais. Elle aime mieux immédiatement préparer sa revanche. Et pour cette haine mortelle, il ne faut qu’une humiliation publique qui dérobera l’honneur de la favorite à tout jamais. À ce moment, Adèle n’aura qu’à retrouver son ancien amant et lui montrer combien elle tient encore à lui.
    Florian Kaczmarczyk : Pour exécuter sa revanche sur Éléonore sans se salir les mains, il n’y a qu’une manière; montrer qu’Éléonore n’est pas fidèle à l’Empereur. Adèle soupçonne la favorite d’entretenir une liaison amoureuse avec son bon ami polonais. Elle n’a qu’à embrasser ce dernier devant la maîtresse officielle de Napoléon; cette dernière se montrera jalouse et causera un éclat devant public. Le plan est absolument parfait!
    François Gérard : Adèle n'a eu qu'à croiser le regard de Gérard, un soir lors d'un bal, pour comprendre qu'il savait ce qu'elle souhaitait faire. Il connait ses plans et il pourrait bien aller tout dénoncer à une oreille attentive, ce qu'il faut absolument éviter! Adèle devra peut-être le séduire pour le convaincre de garder ce qu'il sait pour lui...


libre ; réservé ; pris


(c) Yoshy


    Carlotta Gazzini
    ft. Selena Gomez
    • 17 ans
    • Maîtresse de l’Empereur et lectrice de Joséphine
    Elle avait fait son entrée à la Cour lors d'un bal donné aux Tuileries, et tous les visages s'étaient tournés vers elle, éblouis par son incroyable et exotique beauté. Jeune, ravissante, drôle, charmante, l'italienne représentait une parfaite... menace. Joséphine ne pouvait certainement pas la laisser nager seule à la Cour, trop peu s'en fallait pour que l'Empereur ne l'attire à lui et elle en fit donc sa lectrice. Malgré les précautions de l'Impératrice, Carlotta devint effectivement la maîtresse de Napoléon, mais contre toutes attentes, elle aime beaucoup Joséphine et se sent même parfois coupable de sa liaison avec l'Empereur.
    Jean-Baptiste Isabey : Carlotta a reçu le miniaturiste avec grâce et élégance. À l’aise, elle fit la conquête de la gêne de l’artiste. Durant les moments qu’a duré la pose, elle a eu beaucoup de plaisir à le côtoyer, le trouvant intelligent et drôle. Elle voudrait renouer avec lui, mais n’ose pas à cause de l’Empereur.
    Annalisa Morelli : Ce n’est un secret pour personne. L’Empereur adore les beaux airs chantés par des femmes magnifiques. Malheureusement, Carlotta ne sait aucunement chanter. C’est pourquoi Annalisa fut engagée pour apprendre cet art à la jeune maîtresse de l’Empereur. Avec le temps, elles sont devenues des amies et Carlotta se repose sur Annalisa comme si elles étaient des sœurs.
    Ludwig Wichmann : Il a probablement été son premier soutien à la Cour. Carlotta, si jeune et ne venant pas de France, a commis plusieurs impairs à son arrivée aux Tuileries. Ludwig lui a donné un coup de main. Il est pour elle une sorte d’ange gardien. Elle l’aime beaucoup, mais elle doit s’avouer qu’elle ne sait rien de lui et qu’il s’éloigne de plus en plus d’elle, ce qui la rend triste.
    Nicolas Oudinot : Actuellement, elle le trouve irritant et affreusement prenant. Elle a déjà assez d’ennui comme cela, sans que le jeune Oudinot en augmente le nombre. Elle trahit Joséphine, en devenant la maîtresse d’un homme qu’elle n’aime pas. Il ne manquerait plus qu’elle soit amoureuse d’un garçon qui la ramène à sa chambre après ses ébats avec l’Empereur!


libre ; réservé ; pris


(c) .Mia


    Élisabeth de Vaudey
    ft. Natalia Vodianova
    • 33 ans
    • Ancienne maîtresse de l'Empereur et lectrice de Madame Mère
    Élisabeth se souvient encore du jour où Joséphine l'avait interrompue dans ses ébats avec Napoléon Bonaparte. Elle se souvient de l'incroyable dispute qui avait éclaté entre le général, pas encore couronné Empereur, et Joséphine. Si une femme pouvait briser le couple impérial, c'était certainement Élisabeth, du temps où elle était la maîtresse de Napoléon... mais ce temps était révolu. Vraiment?
    Madame Mère : Lectrice de Madame Mère, Élisabeth sait que si elle doit regagner l’amour de l’Empereur un jour, ce sera grâce à l’aide de sa protectrice. Elle supporte avec dignité les caprices de la dame, car elle sait que pour l’Empereur, sa mère est la voix de la raison.
    Fortunée Hamelin : Si Élisabeth n’est plus dans le lit de l’Empereur, c’est de la faute de cette Merveilleuse, l’amie de Joséphine. C’est elle qui a détruit ce qu’Élisabeth avait de plus précieux. Mais l’ancienne favorite ne s’arrêtera pas là. Elle trouvera bien un moyen de faire revenir Napoléon vers elle et de punir cette Créole.
    Paul Legrand : En assistant à une parade militaire, ses yeux se sont posés sur ce jeune soldat qui la regardait bizarrement. Depuis, il arrive très fréquemment qu'ils se retrouvent aux mêmes événements, ce qu'elle trouve plutôt curieux, puisqu'elle ne l'avait jamais vu avant la parade. La poursuivrait-il ? Élizabeth a verouillé son coeur pour l'Empereur et elle le lui gardera. Être vu en compagnie de quelqu'un d'autre pourrait ruiner ses chances de redevenir favorite... mais il faut avouer que Legrand est très séduisant.
    Sophia Kauffmann : En raison de leur âge, les deux femmes se sont immédiatement entendues. Il est certain que Élisabeth adore les conseils pleins de sagesse de Sophia et aimerait bien qu'elle mette son intelligence à reconquérir le trône de nuage de son amie. Il ne reste plus qu'à la convaincre.



Dernière édition par Napoléon Bonaparte le Sam 25 Déc - 12:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: La Noblesse Impériale [15/17]   Mar 15 Juin - 6:44

libre ; réservé ; pris


(c) Lutti


    Germaine Agnès de Pérignon
    ft. Sasha Pivovarova
    • 19 ans
    Jeune, belle et intelligente, Agnès de Pérignon a l'air d'un ange. Mais on dit souvent qu'il ne faut pas se fier aux apparences... Experte des manigances, Agnès peut facilement devenir une véritable peste. C'est une jeune femme déterminée, exigeante, aux humeurs changeantes et souvent difficiles à supporter et à l'ambition surdimensionnée. Malgré tout, elle sait s'amuser et dans les bals, elle danse longtemps et passe la soirée à rigoler, surtout avec sa soeur Marie-Josèphe.
    Ludovic de Sablonnières : Agnès et Ludovic jouent au chat et à la souris. Chaque fois qu'Agnès se refuse à lui, Ludovic la désire et lorsqu'elle lui cède, il se désintéresse et c'est à Agnès d'aller vers lui. C'est une relation qu'Agnès trouve extrêmement frustrante et très épuisante, parce que même si ça n'a pas l'air d'être le cas pour lui, elle est très amoureuse...
    Marie-Josèphe de Pérignon : Agnès adore sa petite soeur Marie-Josèphe. Elle a longtemps été jalouse de son visage de poupée, mais leur relation a évolué et elles sont tellement proches et tellement complices que plus aucune rivalité ne subsiste entre elles. Surtout depuis qu'elles font croire à la Cour qu'elles sont jumelles, et qu'elles échangent parfois de place! Elles aiment jouer des tours et partagent tout, même les amants...
    Mademoiselle George : Elles ont le même âge, elles sont blondes, elles sont belles, elles sont scandaleuses, une actrice, une noble. Agnès ne peut laisser la George devenir la cible de tous les potins de la capitale, alors qu’elle serait ignorée. Un soir de bal, elle vit l’Empereur s’éloigner avec l’actrice. C’était le moment ou jamais! Agnès a retiré Napoléon des mains de la George, s’assurant le haut du pavé. Du moins, pour l’instant…
    Kathlyn O'Malley : Dès qu’elle a aperçut la pétillante rouquine dans les couloirs des Tuileries, Agnès s’est immédiatement prise d’affection pour elle. La belle française s’est amusée du peu de raffinement que possédait l’Irlandaise. Elle sera toujours étonnée que son amie ait travaillé aux champs, fait la cuisine et s’est occupée d’animaux de ferme. Mais cela ne paraît guère, sinon dans son attitude qui est totalement charmante. Agnès passe beaucoup de son temps avec Kathlyn et se plaît à la transformer en une vraie française, écumant boutiques et salons.


libre ; réservé ; pris


(c) Maelle


    Marie-Josèphe de Pérignon
    ft. Gemma Ward
    • 18 ans
    Si l'on peut se rendre compte du fait qu'Agnès de Pérignon n'est pas tout à fait un ange, pour ce qui est de Marie-Josèphe, c'est tout le contraire. Cheveux blonds, yeux bleus et visage de poupée, Marie-Josèphe est l'enfant chérie et parfaite qui n'a qu'à supplier du regard pour obtenir tout ce qu'elle désire. Impossible de lui refuser quoi que ce soit! Très proche de sa soeur et influencée par elle, Marie-Josèphe a beau avoir l'air d'un ange, elle aime également les manigances... et tout comme Agnès, elle se laisse entraîner par la danse dans les bals et sa coupe de champagne est toujours pleine. Elle parle fort et ri tout le temps, d'un rire cristallin et hypnotisant qui fait se retourner et s'attendrir tout le monde.
    Gabrielle de Manseau : Gabrielle est récemment arrivée à la Cour et Marie-Josèphe l'apprécie beaucoup. Elle aime la précision des jugements de la jeune femme et ensembles, elle font de longues promenades et passent leur temps à potiner sur tout et tout le monde. Mais malgré tout, Marie-Josèphe a l'impression que son ambitieuse amie a quelque chose à lui cacher...
    Émilie de Beauharnais : Elle est sa meilleure amie. Depuis fort longtemps, d’ailleurs. Avant, elle appréciait la philosophie, le calme et la bonne humeur d’Émilie. Aujourd’hui, elle n’est son amie que pour avoir son mari à proximité. Ce dernier lui a même transmis ses idées sur la pauvre Émilie.
    Antoine de Lavalette : Dans sa jeunesse, Marie-Josèphe ne réalise pas qu’elle joue à un jeu audacieux. Elle est l’amante du mari de sa meilleure amie. Mais c’est bien malgré elle. Il est si beau et a une telle façon de la faire tomber en pâmoison. C’est bien le premier amour qui est le plus dangereux.
    Germaine-Agnès de Pérignon : Les deux soeurs sont si proches qu'elles sont pratiquement les deux parties d'un tout. Marie-Josèphe aime la complicité qu'elle a avec sa soeur et elle adore sa ressemblance avec elle. D'ailleurs, les deux jeunes filles se font passer pour des jumelles et elles adorent séduire les hommes à deux...


libre ; réservé ; pris


(c) Valingai


    Anne de Moncey
    ft. Dakota Fanning
    • 15 ans
    Du haut de ses 15 ans, Anne est bien plus intelligente qu'un bon nombre d'autres femmes à la cour. Toujours le nez dans les livres, elle ne se préoccupe pas réellement des bals, auxquels elle assiste uniquement parce que son père est maréchal et qu'elle doit y être par obligation. Elle aime bien porter des robes et tout le tralala, mais elle a souvent beaucoup plus hâte de rentrer à l'hôtel pour lire. Elle est très intéressée par la philosophie et l'histoire, et sa période préférée de la France est, ironiquement, le règne de Louis XIV... Ne pencherait-elle pas trop vers l'Ancien Régime?
    Ernest Schlierenzauer : Anne, même si elle est une jeune fille intelligente, a un cœur qui n’a pas encore été dompté. Ernest a donc le beau jeu auprès de la demoiselle qui ne connaît pas les hommes sous leurs mauvais jours. Quelques sourires, deux phrases et la jeune fille fut totalement conquise par cet Autrichien. Mais elle ne sait pas dans quoi il l’entraîne, malgré elle.
    Jean-Baptiste-Étienne de Montet : En Auvergne, il y a bien longtemps, une reconstitution de Tristan et Iseult s’est produite. Le Tristan était un Montet, le Marc, un Moncey. Leurs descendants sont maudits, Jean-Baptiste-Étienne comme Anne. Pour la jeune fille, Montet est plus qu’un grand frère, il est presque un père. Celui qui s’occupe d’elle, c’est lui, celui qui lui amène des romans proscrits, c’est lui. Anne adore Montet et tente de le protéger de leur malédiction.
    Adrien Auger : D'ordinaire, Anne embête et ennuie tout le monde avec ses histoires et tous les trucs qu'elle lit dans ses livres. Mais le peintre qui a fait son portrait a été plutôt amusé par ses dires et elle s'est beaucoup plu à le faire rire et à délirer en sa compagnie. Surprise par cet échange amusant et intéressant, elle a bien envie de revoir Adrien.
    Florentina Lombardi : Florentina est la dernière jeune demoiselle à arriver aux Tuileries. En raison de leur âge semblable, elles se sont immédiatement liées d’amitié. Ensemble, elles découvrent le monde dangereux de la Cour. Anne adore le côté insouciant de Florentina, qui lui donne du fil à retordre quant à la contenance qu’une sage demoiselle devrait tenir.


libre ; réservé ; pris


(c) Moonlight Sparkle


    Laure Junot
    ft. Rachel Bilson
    • 22 ans
    La « petite peste » qu’a marié Junot est une femme magnifique, extravagante et intelligente. Elle est une des grandes dames de Paris et on la demande partout. Elle se méfie de l’Empereur, voyant les revers de fortune qu’il a fait subir à son mari, un compagnon de première heure. Grande écrivaine, elle n’hésite pas à publier quelques potins sur les membres de la famille impériale dans les journaux pour s’enrichir.
    Jean-Andoche Junot : Malgré la différence d’âge, il faut avouer que le couple Junot s’entend à merveille. Tous les ménages de l’Empire ne sont pas malheureux, il faut dire! Les deux époux se complètent et se ressemblent, tous deux sont ambitieux et énergiques et affrontent ensemble les différentes épreuves que la vie met sur leur chemin. Leur relation est très intense et n’importe qui pourrait jurer qu’ils s’aimeront toujours rien qu’en les regardant se regarder.
    Sophia Kauffmann : Laure sait très bien que les détails de la nuit de noce des nouveaux mariés impériaux feraient un juteux article qui lui rapporterait gros. Et elle sait également que la Kauffmann est la seule à tout savoir. C’est donc d’elle qu’il faut se rapprocher pour potiner sur le couple, et c’est pourquoi elle l’invite dans les bals et les réceptions afin de devenir son amie.
    Nicolas Oudinot : L’adolescent est très habile pour recueillir diverses informations et potins sur les membres de la noblesse et de la famille impériale, ce pourquoi la belle peste l’a « engagé ». Il la renseigne sur tout le monde et elle le paye, et ils se rencontrent en privé pour échanger les dus de chacun.
    Hannah Greichmann : Hannah est aimée d’absolument tout le monde à la cour. Personne n’arrive à détester cette belle jeune femme qui a tout et qui dit tout. Laure ne s’explique pas pourquoi Hannah peut dire ce qu’elle pense de la Cour entière et ce, tout haut, sans qu’on la fasse taire, alors qu’elle publie ses potins sous une autre identité. Elle est un peu jalouse mais cherche à s’en faire une amie.



Dernière édition par Napoléon Bonaparte le Lun 21 Juin - 4:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: La Noblesse Impériale [15/17]   Mar 15 Juin - 6:56

libre ; réservé ; pris


(c) Sushii



    Marie-Louise Oudinot
    ft. Kaya Scodelario
    • 16 ans
    Provoquer, voilà la raison première de l’existence de Marie-Louise Oudinot. Elle trouve toute cette société encrassée dans des mœurs bourgeoises, prisonnière dans un carcan de convenances insupportables. Tout ce qu’elle désire faire, c’est bouleverser la vision du monde de ces ennuyantes personnes et de vivre comme si rien importait. L’alcool, les drogues, les cigarettes, les hommes, Marie-Louise s’y immisce, comme elle entre dans un monde dangereux.
    Horace Vernet : Pour Marie-Louise, Horace n’est que le meilleur ami de son petit frère. Elle le regarde avec une certaine hauteur, comme si elle lui était supérieure, comme si elle se moquait de lui en permanence. Mais lorsqu’elle ouvre ces lettres magnifiques qui l’émeuve jusqu’au point de la faire pleurer, elle sent que c’est Horace qui les a écrites. Ou plutôt, elle sait qu’elle aimerait que ce fusse lui qui en fut l’auteur.
    Aimée-Clémentine de Grouchy : La jeune Grouchy est son amie. En fait, Marie-Louise se plaît à entraîner la jeune femme dans des situations impossibles. Elle adore l’influencer et la débaucher. D’un œil expert, elle observe cette peste qui deviendra une libertine. Et le plus beau est qu’Aimée-Clémentine soit son œuvre.
    Emmanuel de Grouchy : Alors qu’elle a été reconduire son amie chez elle, un matin après une nuit de débauche, le père de cette dernière est débarqué dans sa chambre, se trouvant face à face avec la diablesse qui avait transformé sa file. Mais Marie-Louise n’est jamais prise au dépourvu. Une petite moue innocente et quelques cils battants, et Grouchy la basculait sur la coiffeuse de sa fille. Marie-Louise apprécie cette relation provocante et s’attend bien à faire jouer cela à son avantage!
    Lorenzo Capanelli : Un joli prêtre… Quelle aubaine pour Marie-Louise! Lorsqu’il officie, alors qu’elle a été traînée à la chapelle par sa mère, elle se plaît à lui jeter des regards lubriques et a lécher ses lèvres avec un sourire séduisant. Elle adore lorsqu’il renverse le calice et tache sa toge de rouge. Elle est prête à parier qu’il défroquera bientôt pour elle!


libre ; réservé ; pris


(c) XOXO



    Nicolas Oudinot
    ft. Logan Lerman
    • 15 ans
    • Premier page de l'Empereur
    Nicolas aime vivre. Cette existence rangée et triste qu’on vit au rythme des naissances et des morts ne lui convient pas. Il veut provoquer les naissances et causer les morts. Bientôt, il sera soldat, bientôt il pourra profiter pleinement de la vie. En attendant, son service près de l’Empereur lui donne la possibilité d’explorer pleinement Paris et d’y faire des mauvais tours avant de parcourir l’Europe.
    Horace Vernet : Nicolas aime beaucoup Horace. S’il est ce qu’il est aujourd’hui, c’est grâce à lui. C’est avec Horace qu’il écume les tavernes, les pubs et qu’il se rend aux maisons closes. Il souhaite tant que son ami devienne célèbre, pour profiter de sa gloire, qu’il l’aide à trouver un moyen de se débarrasser d’Anatole Vernet.
    Lorenzo Capanelli : Nicolas est l’ange damné de Lorenzo. Ils sont amenés à travailler bien souvent ensemble au service de l’Empereur et Oudinot se plait à susurrer des mauvaises idées à l’oreille du prêtre. Après tout, il était attiré par sa sœur… Pourquoi ne l’amenait-il pas dans son lit? Ah oui? C’était interdit? Mais est-ce que Dieu te donnerait de telles douleurs, s’il ne voulait pas que tu le fasses? S’il ne le voulait pas, il t’enlèverait ces idées de la tête, non?
    Carlotta Gazzini : Il est immédiatement attiré par cette magnifique lectrice, dont il a la charge lorsque Napoléon la renvoie. Il l’a déjà vu nue et cela l’attire. Nicolas rêve de toucher la même chair que l’Empereur. Il tente de la séduire, mais la belle Italienne est plus revêche que prévu.
    Laure Junot : La grande partie des potins de Laure qui paraissent dans les jours sont la découverte de Nicolas. Il est son espion en quelque sorte. Elle le paye bien et il se réjouit d’une telle relation avec la « belle peste ».


libre ; réservé ; pris


(c) Lullaby



    Ernestine de Grouchy
    ft. Emily Browning
    • 19 ans
    Aînée de la famille Grouchy, déçue de ne point avoir un garçon, Ernestine fut prisonnière d’un lourd carcan dès sa naissance. Son père la regarde à peine et la voit comme une défaite. C’est pourquoi elle tente d’être parfaite en tout, de ne faillir en rien, mais cela n’est guère facile lorsqu’on est si jeune. Renoncer à la vie est presque impossible lorsque derrière ses yeux d’ange, la jeune femme cache une âme enflammée qui ne rêve que de s’envoler.
    Jean-Baptiste-Étienne de Montet : Pour Ernestine, Montet a toutes les caractéristiques du prince charmant. Il l’a secouru lors d’une mésaventure, il est beau, il est riche, du moins, c’est ce qu’elle croit… Depuis cette nuit-là, elle rêve de lui et ne demande à Dieu que de le revoir.
    Perceval Gifrelet : Elle l’a rencontré par hasard dans les jardins des Tuileries. Comme son frère venait de l’abandonner pour parler avec son précepteur qui accompagnait Perceval, Ernestine s’est retrouvée avec Gifrelet comme cavalier. Elle a immédiatement adoré son humour mordant et sa drôle de trogne. À choisir un seul ami dans le monde, c’est Perceval qui aurait son vote!
    Anastasia Moscovitch : Ernestine a décidé pour tromper l’ennui d’apprendre à jouer du violon. Elle a retenu les services de mademoiselle Moscovitch, la violoniste de l’Opéra. Timide et douce, Anastasia s’acquitte parfaitement de sa tâche, tant et si bien que les deux demoiselles deviennent vite amies.
    Alphonse de Grouchy : Il est son frère adoré. Elle le couve et le protège comme s’il était son propre enfant. Elle s’interpose toujours dans les querelles qui oppose leur père à Alphonse. Elle le soigne dès qu’il tousse un peu et le défend de se divertir comme il le voudrait, car elle craint pour sa santé. Elle a peur de l’abandonner à son sort, mais elle commence à se faire à l’idée. Dès qu’elle sera mariée, elle devra renoncer à s’occuper de lui.


libre ; réservé ; pris


(c) Delta



    Alphonse de Grouchy
    ft. Daniel Radcliffe
    • 17 ans
    Pour les Grouchy, la naissance d’Alphonse fut un événement réjouissant, mais de courte durée. En effet, l’enfant avait une malformation cardiaque. À l’adolescence, il est toujours fragile, bien qu’il ait intégré l’armée pour ne pas déplaire à son père. Il est un jeune homme timide qui cherche à s’intégrer dans la difficile société impériale. Mais puisque le courage est un héritage chez les Grouchy, Alphonse n’a peur de rien.
    Florentina Lombardi : Convié aux fiançailles du futur couple Suchet, Alphonse tomba immédiatement amoureux avec la jeune promise. Un coup de foudre, plus puissant que tout. Il trouve impossible que Florentina épouse Suchet et fera tout en son pouvoir pour éviter que le mariage ait lieu. Surtout depuis qu’il sait que Florentina l’aime également.
    Julien Delorme : Il est son précepteur. Lorsqu’il était enfant, il ne pouvait pas suivre les cours comme tous. C’est pourquoi Emmanuel de Grouchy a engagé le jeune Delorme dont l’intelligence est reconnue dans tout Paris pour éduquer son aîné. Alphonse aime beaucoup Delorme et le respecte. Ils se comprennent tous deux avec un battement de cils et lorsqu’Alphonse arpente la capitale, c’est sous la bonne garde de Delorme.
    Jean-Nicolas Corvisart : Probablement que si Corvisart n’avait pas été aux côtés du jeune Alphonse durant son enfance, il ne serait pas encore en vie. C’est grâce à la médecine moderne que son sang coule encore dans ses veines. Tout en lui gardant une profonde affection, Alphonse ne peut s’empêcher d’être un peu fâché contre son docteur. Il lui empêche de faire pleins de choses et de vivre sa vie comme il le souhaiterait.
    Ernestine de Grouchy : Alphonse adore sa grande sœur. Elle est sa garde-malade et s’est toujours bien occupée de lui. Elle est sa confidente et il n’hésite pas à lui dire tout ce que contient son âme. Depuis qu’ils sont petits, ils s’entendent parfaitement et jamais Ernestine ne le quitterait, il en est certain.


libre ; réservé ; pris


(c) Banana-Hammock



    Aimée-Clémentine de Grouchy
    ft. Rachel Hurd-Wood
    • 15 ans
    Impétueuse et spontanée, Aimée-Clémentine est le genre de personne qu’on arrête jamais. Elle a des idées franches et décidées qu’elle mettra en exécution peu importe les manières dont les autres tenteront de les empêcher. Influençable, elle commence à se tailler une réputation parmi les pestes de la capitale, mais il faut avouer qu’elle est si amusante à côtoyer.
    Marie-Louise Oudinot : Toutes les deux filles de militaires, Marie-Louise et Aimée-Clémentine étaient faites pour être amies. Mais plus jeune, ayant moins vécu, la jeune Grouchy se laisse influencer par Marie-Louise, qui l’entraîne dans des situations embarrassantes. Cependant, elle ne pourrait pas le reprocher à son amie; elles s’amusent toujours!
    Rafael Valente : Le beau visage de Rafael a bien vite fait la conquête de la jeune Grouchy lors d’un bal masqué. Il l’a rapidement entraînée dans son monde. Naive, Aimée-Clémentine n’a pas pu se retirer de cet imbroglio à temps et aide maintenant Rafael dans ses vols. Mais cela ne lui dérange pas. Elle est persuadée que Rafael l’aime et dès qu’ils seront assez riches, ils s’enfuiront vers l’Italie.
    Christian Navarro : Un soir, durant un bal, Navarro a tenté de s'attacher la belle rouquine qui l'a aussitôt repoussé. Aujourd'hui, elle voit qu'il la suit souvent. Elle le craint et ne sait pas comment lui faire comprendre qu'elle ne veut rien savoir de lui!
    Adrien Auger : Le peintre lui a longtemps fait la cour, mais le coeur d'Aimée-Clémentine appartient déjà à un autre. Bien entendu, elle apprécie la compagnie du jeune homme et elle a même fait l'immense erreur de lui confier qu'elle et Rafael avait participé à des délits. Elle le regrette beaucoup et n'a pas osé avouer à Rafael qu'elle avait parlé, car il serait certainement furieux... mais depuis ce temps, elle évite Adrien et croise les doigts pour qu'il ne la dénonce pas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tell me who you are...
Messages : 244
Date d'inscription : 27/04/2010

Feuille de personnage
Désirs: Ma jeune maîtresse sous moi....
Secrets: Je pense malheureusement à répudier de ma femme...
MessageSujet: Re: La Noblesse Impériale [15/17]   Sam 25 Déc - 12:28

libre ; réservé ; pris


(c) White Rabbit


    Charles Maurice de Talleyrand
    ft. John Malkovich
    • 52 ans
    • Ministre des relations extérieures
    Bon niveau et motivation demandés
    Le « diable boiteux » est pour certains un traître corrompu et pour d’autres, un homme fidèle à l’esprit de la France. Ce qui est certain, c’est que peu importe quelle politique il supporte, il s’y applique avec une ambition extrême. Son intelligence est extrême et toutes les puissances européennes doivent agir avec cette pièce majeure dans l’échiquier de leur continent. On doit absolument l’avoir de notre côté!
    Napoléon Bonaparte : Il était le second rôle du régime, il ne rendait des comptes qu’à l’Empereur. Mais les divers caprices et obligations que lui soumet l’Empereur le pousse à reconsidérer son avenir. Indigné, il accepte le traité de Presbourg, qu’il trouve trop dur à l’égard de l’Autriche et commence à envisager de démissionner. Mais peut-on quitter un tel poste?
    Delphine Loiselle : Elle représente pour lui, le remord suprême, lui qui est sans scrupules ! Cette simple camériste est son talon d'Achille !Ses yeux purs le hantent en sachant ce qu'il a fait. Mais il faut dire que la femme Beauharnais était si aguichante à cette réception, et si ivre aussi, comment n'en aurait-il pas profité ? Comment aurait-il pu présager qu'elle deviendrait l'épouse de Napoléon ? Fort heureusement, elle ne semble pas l'avoir reconnu ou du moins pas formellement. Comment aurait-il pu enfin imaginer rencontrer sa fille aux Tuileries ? Tout est parti d'une simple enquête de routine que l'on fait subir à chaque domestique du château, et rapidement il a fait d'atroces rapprochements entre cette nuit et Delphine. Alors il fait tout pour se racheter, sans oser lui avouer ! Mais elle refuse tout de lui ! (Si vous désirez de plus amples renseignements, lisez la fiche de Delphine Loiselle Ici)
    Friedrich Klipfel : Il n’y a aucun doute que Talleyrand complote. Avec l’Autriche… L’autre grande monarchie de l’Europe continentale a évidemment beaucoup à lui offrir en cas de putsch. Klipfel est un allié de taille qui prépare le retour des Bourbons en France. Talleyrand n’hésite pas à comploter avec lui. Il l’affectionne particulièrement. Friedrich lui fait penser à lui. Il prend donc bien soin de l’éduquer sans que son orgueilleux élève le sache.
    Sosthène de La Rochefoucauld : Les Légitimistes ont deux pendants; les d’Artois qui veulent renverser le pouvoir violemment et les partisans de Louis XVIII qui cherchent à faire cela d’une manière politique. Évidemment, peu importe ce qui fonctionnera, tout le monde sera bien heureux. L’agent de Louis XVIII, La Rochefoucault, est d’ailleurs un proche collaborateur de Talleyrand. Il est fort possible qu’ensemble, il prépare le moyen de précipiter l’Aigle vers sa chute. L’ennui, c’est qu’il est très populaire… Il vaudrait peut-être mieux attendre qu’il tombe de lui-même
    Claire Esnault : Talleyrand a foncé dans cette camériste qui écoutait aux portes en sortant d’une réunion. Il a immédiatement trouvé charmante cette figure désolée et paniquée. Il lui a prononcé un marché. Il ne dirait rien si elle passait la nuit avec lui et même s’il s’en trouvait satisfait, il parlerait d’elle à l’Empereur. Évidemment, la jeune fille a saisi sa chance et Talleyrand n’a rien dit…


libre ; réservé ; pris


(c) Eight-Letters


    Élie Decazes
    ft. Jackson Rathbone
    • 26 ans
    • Politicien
    Dès son plus jeune âge, Élie s’est plongé dans les livres et a écouté les conversations bourgeoises dont l’entouraient les adultes. Maintenant, il a su faire fructifier sa fortune et devenir extrêmement influent en fonction de son intelligence. Il sait jouer avec les mots, comme il le fait avec les cœurs et les esprits. Dangereux par son charisme et son excellent langage, il devient homme à surveiller.
    Louis XVIII : Élie s'est, malgré les attentes et les conseils, attaché au prétendant au trône qu'est Louis XVIII. Il aime à le conseiller et bien qu'il soit présentement à la cour de Napoléon, il faut dire qu'intellectuellement parlant, l'opposition offre une possibilité d'épanouissement bien plus grande que l'Empire... Car discuter d'une révolution a toujours été plus excitant. Les deux amis correspondent donc souvent.
    Friedrich Klipfel : Si Élie se regardait dans un miroir autrichien, son reflet lui renverrait probablement l’image de Friedrich. Comment deux hommes se ressemblant autant et ayant les mêmes qualités pourraient ne pas s’entendre? Bien entendu, les idées de Klipfel pourraient bien lui faire du tort mais après tout, Decazes sait se sortir des pires situations grâce à son charisme et à ses mots.
    Alexandrine de Bleschamp : Qu’elle est idiote, cette Alexandrine! Il n’a qu’à lui susurrer quelques mots d’amour à l’oreille et elle lui révèle tout ce que l’espion de son mari, ce Thomas Perrin, a appris. Quelques caresses et elle se livrerait aux royalistes, Élie en est convaincu. Mais il ne sait pas trop comment se servir d’elle à ses avantages jusqu’à maintenant.
    François-René de Chateaubriand : La finesse du langage est un art que les deux hommes exploitent à merveille. Les écouter parler est un divertissement et un défi, car les deux hommes, en plus de tenir des conversations profondes, intenses et sérieuses, s'amusent à utiliser la langue française à son meilleur.


libre ; réservé ; pris


(c) Sweet Tabasco


    Joseph Fouché
    ft. Hugh Laurie
    • 47 ans
    • Ministre de la Police
    Bon niveau et motivation demandés
    Fouché n'est pas exactement un homme fiable et il est loin d'être l'homme de main de confiance de l'Empereur, comme on aurait pu s'attendre d'un ministre de la police. Bien qu'il embrasse les idées de l'Empire et qu'il souhaite se rendre agréable à Napoléon, il ne peut s'empêcher de critiquer certaines de ses actions et son ennemi de toujours, Talleyrand, ne manque pas de faire remarquer ces critiques par l'Empereur. Certes, il est un policier hors pair et fait son travail comme un professionnel... mais on se demande à tout moment quand il se retournera contre la main qui le nourrit. Est-il fidèle à l'Empire, ou souhaite-t-il simplement être dans les bonnes grâces du gouvernement au pouvoir? Ne serait-il qu'un opportuniste?
    Mademoiselle Lange : Cette femme merveilleuse et séduisante est venue vers lui par elle-même, par intérêt, par désir, par amour... alors pourquoi cherche-t-elle à le fuir en allant vers d'autres hommes et en refusant ses invitations? Ne cherchait-elle qu'à le séduire pour le jeter ensuite? Oh non, cela ne se passera pas comme ça... le ministre n'est pas homme à se laisser jeter, et Mlle Lange sera à lui et rien qu'à lui.
    Jean-Nicolas Corvisart : Fouché sait que le vieux Corvisart n’est pas homme à surveiller de près. Le médecin est fiable et on peut lui faire confiance. Alors pourquoi scrute-t-il ses moindres faits et gestes en le faisant suivre par certains de ses agents? Qu’est-ce que le chef de police redoute tant?
    Louis Gabriel Suchet : Il déteste Suchet. De toute son âme. À cause de lui, Fouché ne peut comploter contre l’Empereur. Suchet a dit ouvertement à Napoléon ce qu’il pensait de la fidélité de son ministre de la police. Maintenant, il est surveillé.
    Angélique Saulnier : Quand on aime les plaisirs de la vie, il faut bien goûter à la mie de Mme Saulnier, la belle boulangère. Foucher aime à s'y rendre souvent et il y passe parfois la nuit, quand Angélique lui ouvre son lit. Il sait qu'elle l'apprécie et il l'apprécie lui aussi, d'autant plus qu'entre eux, il n'y a que plaisir sans amour.


libre ; réservé ; pris


(c) Fanny


    Jean-Nicolas Corvisart
    ft. Anthony Hopkins
    • 51 ans
    • Médecin de l'Empereur
    "Je ne crois pas à la médecine, mais je crois en Corvisart." Voilà probablement la phrase qui résume la confiance que Napoléon a en son médecin personnel, un homme fidèle, droit, intelligent, calme et sûr dans ses diagnostics. Gentil et généreux, Corvisart a un humour subtil et spirituel et une conversation agréable. C'est un homme avisé aux conseils précieux, qui sait se fier à son instinct et à ses connaissances... d'ailleurs, c'est précisément ce qu'il fait quand il donne à l'Impératrice Joséphine des placebos au lieu des dizaines de pilules qu'elle lui demande...
    Madame Mère : Il ne peut nier que soigner Madame Mère est certainement le travail le plus séduisant que l’Empereur lui ait octroyé. Il se plait même à faire croire à la dame de ses pensées qu’elle est fort malade pour rester plus longtemps à ses côtés. Il n’ose dire qu’il est amoureux. D’ailleurs, à quoi cela pourrait bien servir avec un homme aussi protecteur que Napoléon comme fils?
    Alphonse de Grouchy : Le jeune Grouchy est un de ses plus anciens patients. Il le soigne depuis qu’il est enfant. Pour cette raison, Corvisart n’hésite pas à le traiter comme un fils et même à le surprotéger. Ce n’est pas pour le brimer, mais parce qu’il a peur que quelque chose lui arrive
    Joseph Fouché : Corvisart est habitué à ce qu'on se méfie de lui; il est médecin. Mais pourquoi le ministre de la police le fait-il suivre par ses agents, jour et nuit et dans tous ses déplacements? Que soupçonne-t-il? Car Corvisart n'a absolument rien à se reprocher. Le ministre serait-il inquiet de la sécurité de l'Empereur?
    François Gérard : François est un homme qui impressionne grandement Corvisart. Il connaît l'esprit humain comme lui-même connaît l'anatomie, et c'est ce qui le fascine... la psychologie est un domaine qu'il ne connaît pas du tout, mais qui l'intéresse grandement. Les deux hommes ont des conversations passionnantes.


_________________


    Comment puis-je comprendre ce que je suis, alors que je suis la France?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: La Noblesse Impériale [15/17]   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Le Bal de l'Empire :: Aux Portes de Paris :: Personnages Prédéfinis -